Retour à la page
des Rosaceae
Rosoideae Amygdaloideae
Maloideae
Rosoideae
Spiraeoideae

      

   Cette sous-famille est hétérogène. On ne décrira ici que quelques représentants du groupe.
   Chez les potentilles (genre Potentilla) et les fraisiers (genre Fragaria) le réceptacle floral porte de nombreux carpelles qui donneront chacun un petit fruit sec indéhiscent, un akène. Chez le fraisier la partie charnue est un faux-fruit : elle provient du réceptacle floral. Les vrais fruits sont les akènes qui en parsèment la surface.
   Chez les ronces (genre Rubus), le réceptacle floral porte aussi de nombreux carpelles, mais les fruits sont des petites drupes (fruits charnus à noyau).
    Chez les églantiers (genre Rosa), l'ovaire est infére non adhérent. Le fruit photographié, au sommet duquel on voit les restes des sépales, est donc un faux-fruit qu'on nomme cynorrhodon et qui provient du développement de la coupe dans laquelle se trouvaient les carpelles qui, eux, ont donné des akènes.

 

Retour à la page
des Rosaceae
Rosoideae Amygdaloideae
Maloideae
Rosoideae
Spiraeoideae